familledupontdelisle.com
Louis Delisle

vendredi 8 août 2008, par Martin Delisle


En 1665, les Iroquois, alliés des Anglais, menacent la jeune colonie de Nouvelle-France et ses quelque 3200 habitants depuis plusieurs années. Au coeur des combats, la lucrative traite des fourrures. Pour lutter contre cette menace, le roi Louis XIV envoie en Amérique 1300 soldats du régiment Carignan-Salières qui s’est déjà illustré contre les Turcs.

Parmi ces soldats, Louis Delisle, orignaire de Dampierre-en-Bray en Normandie. Il est le fils de Charles Delisle et Marguerite Petit. Son père est mort avant qu’il ait deux ans et c’est sa mère qui a élevé seule la dizaine d’enfants qu’elle a eus de Charles.

Louis Delisle, membre de la compagnie Petit, s’embarque à La Rochelle et fait la traversée à bord du Vieux Siméon. Il débarque à Québec le 19 juin 1665.

L’arrivée du régiment et les campagnes qu’il mènera mettront fin pour un temps aux guerres iroquoises et puisque de nombreux soldats et officiers resteront en Nouvelle-France, cet afflux de nouveau colons contribuera a renforcer le peuplement de la colonie.

Mais comme ces quelques centaines de nouveaux colons sont tous des hommes, un nouveau problème se pose : leur trouver des épouses pour fonder des familles. Depuis 1663, des jeunes femmes avaient commencé à émigrer vers l’Amérique aux frais de la couronne. On les appelle filles du Roy.

C’est lors du débarquement d’un groupe de ces filles du Roy en 1669 que Louis Delisle rencontrera celle qui deviendra son épouse Louise Desgranges. Louise est née en 1648 à Saint-Brice sous Forêt, dans la région parisienne.

Leurs histoires respectives auraient cependant pu être bien différente. Le 29 septembre 1669, Louis Delisle a en effet conclut un contrat de mariage avec Marie Petit devant le notaire royal Duquet. Cependant dès le lendemain, ce contrat est remplacé par celui conclut avec Louise Desgranges.

Au recensement de 1681, à Neuville, les Delisle possèdent un fusil, sept bêtes à cornes et vingt arpents de terre en culture. Louise Desgranges est alors âgée de 33 ans.

Louis meurt en 1693 à l’Hôtel-Dieu de Québec à l’âge de 48 ans. Le couple laisse une descendance de 10 enfants.

 [1] [2]

 

Notes

[1] Sources : Wikipedia, Musée canadien des civilisations, Robert Rochon, Migrations.

[2] Aquarelle Francis Back, Parcs Canada

Répondre à cet article

Informations sur la base

Nombre de fiches :496
Nombre de patronymes :142
 

PageRank Actuel | GeneSPIP GeneSPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP